Bates motel – saison 1

bates-motel-poster-450-x-566

Synopsis

Après la mort mystérieuse de son mari, Norma Bates décide de refaire sa vie loin de l’Arizona, dans la petite ville de White Pine Bay dans l’Oregon, et emmène avec elle son fils Norman, âgé de 17 ans. Elle rachète là-bas un vieux motel abandonné depuis de nombreuses années, ainsi que le manoir qui trône majestueusement quelques mètres plus loin. La mère et le fils partagent depuis toujours une relation complexe, presque incestueuse. Des événements tragiques vont les pousser à se rapprocher encore davantage. Ils partagent désormais ensemble un lourd secret…

Bande Annonce

Mon Avis…

A l’heure où les préquelles sont grandement à la mode, les USA nous proposent celui de Psychose, le chef d’œuvre d’Alfred Hitchcock. Nous connaissons tous Norman Bates et son lugubre motel dont on n’est pas certain de ressortir un jour… La série repart donc dans le passé pour nous parler de la jeunesse de Norman et découvrir sa mère, Norma.

bates1

Transposé à notre époque, le premier épisode commence avec Norman découvrant son père mort dans le garage. Dès le début, le ton est donné avec une ambiance des plus mystérieuses… Pour tourner la page suite à ce décès, Norma décide de déménager et va investir dans un vieux motel surplombé d’une sinistre maison. Les bases sont posées.

Je salue le choix des acteurs pour les 2 rôles principaux! Vera Farmiga est excellente. Norma est un personnage haut en couleurs: fragile en apparence, elle est impulsive, possessive, violente et a un grand contrôle sur son fils Norman, joué par Freddie Highmore. Le jeune homme timide, introverti et clairement fragile est représenté avec brio. Freddie Highmore est impressionnant! Habituée à le voir dans des rôles de gentils garçons, il m’a convaincue dans ce rôle difficile.

Cette 1ere saison, raconte très bien la relation ambiguë et malsaine entre la mère et son fils. Avec une mise en scène sobre et qui n’en fait pas trop, la série nous fait découvrir cette relation terrible et quasi amoureuse entre les 2 personnages. L’équipe a bien réussit à retranscrire toute la complexité, la violence et la cruauté de cette relation et comment Norma va progressivement transformer son fils en monstre. Les acteurs excellent en nous montrant la folie sous-jacente de leurs personnages mais sans jamais en faire trop. Et c’est là que c’est très intéressant et prenant…

e716f1d08467f025128b84903302297a

Cependant, j’ai un peu plus de mal à adhérer aux éléments ajoutés à l’histoire pour la romancer. En parallèle, nous découvrons la ville de White Pine Bay et ses secrets. Mafias, guerre des gangs et trafic de drogues sont au programme. Mais d’un côté, je trouve ça tellement banal… Les histoires de ce genre sont connues et hyper connues et je trouve ça dommage d’être partit sur cette voie car au final, ce n’était pas nécessaire. Ils auraient dû s’en tenir au côté psychologique qui est déjà bien assez dense quitte à faire une série moins longue. Mais bien entendu ça ne marche pas comme ça…

J’avoue avoir dévoré la 1ere saison! Très prenante et pleine de suspense, on a du mal à décrocher entre 2 épisodes. J’ai commencé la seconde saison mais les histoires de drogues commencent à me lasser… On verra ce que donne la suite…

Pour acheter les DVD, c’est ici…

bates-motel-L-5LxoRL

Publicités

Dracula ~ saison 1

dracula_2013_tv_series-wide

Synopsis

Dracula arrive dans le Londres de l’époque Victorienne, affirmant pouvoir y apporter la science moderne. En réalité, le célèbre vampire y est venu se venger de ce peuple qui a ruiné sa vie quelques siècles auparavant. Mais son sombre dessein est contrarié par… une jeune femme, dont il s’éprend éperdument et qui semble être la réincarnation de sa défunte épouse.

Bande Annonce

Mon Avis…

C’est en voyant « Dracula » et « Jonathan Rhys-Meyer » que j’ai décidé de regarder cette série. Petit à petit, cet acteur très talentueux s’est fait une jolie réputation en jouant entre autre dans la série Les Tudors et des films comme Match Point et Mission Impossible 3. Cependant, avant le dernier épisode de la saison, j’ai découvert que la série avait eu un accueil mitigé et que la seconde saison n’était pas encore assurée…  On connaît tous Dracula, le célèbre vampire créée par Bram Stoker en 1897 et qui a inspiré tant d’adaptations plus ou moins réussies. Je n’ai jamais lu le roman et quand je pense à ce personnage, je reviens en général au film de Coppola que j’ai beaucoup aimé (mais s’il ne devait rester qu’un film de vampires, ce serait Entretien avec un Vampire que j’adore!).

Ne vous méprenez pas, ici il n’est pas question de reprendre l’histoire originale à la lettre, il s’agit bien d’une adaptation (moins éloignée tout de même que dans Beauty and the Beast). Le décors se pose à Londres durant l’époque victorienne. Je tiens à saluer la réalisation très soignée. Les décors et les costumes sont tout simplement sublimes! J’aime beaucoup les films/séries qui se passent à cette époque donc ça a été pour moi le 1er bon point. Côté casting, aucun faux pas non plus! Le charmant Jonathan Rhys-Meyer nous offre une excellente performance comme à son habitude. J’ai aussi beaucoup aimé tous les autres acteurs présents.

dracula-2013_2

/!\ Attention aux spoilers /!\

Le plus gros changement reste le personnage de Dracula en lui-même et sa personnalité. Au cours des épisodes, on apprend que c’est l’ordre du Dragon dont il est venu se venger, qui l’a transformé en vampire. Fidèle à sa réputation, il tue des gens et laisse des bains de sang sur son passage mais, en parallèle il lutte contre cette nature qu’il déteste… surtout après sa rencontre avec Mina. Il tombe éperdument amoureux de cette jeune femme qui lui rappelle tant sa défunte épouse qui lui a été enlevée par l’ordre du Dragon. C’est cet amour qui va le pousser à lutter contre le vampire qui est en lui et même l’amener à avoir de la bonté, chose à laquelle il n’est pas habitué. Et parfois, le vampire devient moins monstrueux que certains humains qu’il côtoie…

Avoir inséré l’ordre du Dragon à l’histoire était une très bonne idée mais qui s’essouffle malheureusement trop rapidement car là où on aurait pu voir un vrai adversaire pour le Conte Dracula, n’apparaît en fait qu’un groupe de fanatiques qui manque cruellement d’envergure. Et c’est dommage. De même pour la chasseuse de vampires qui fait bien trop penser à notre chère Buffy!

En résumer, cette série partait avec beaucoup de bonnes choses mais qui n’ont pas bien été utilisées. Cependant, j’ai bien aimé et la meilleure preuve est que j’ai enchainé les épisodes jusqu’au dernier! Reste à savoir maintenant s’il y aura une suite…

Pour acheter les DVD…

Dracula-Key-Art-16x9-1

Beauty and the Beast ~ saison 1

9964_669838956360887_370544015_n

Synopsis

En 2003, la jeune Catherine et sa mère sont attaquées par un homme. Si Catherine parvient à avoir la vie sauve grâce à l’aide d’une créature étrange, sa mère meurt cette nuit-là. Neuf ans plus tard, elle est devenue détective et reste déterminée à retrouver le responsable. Lors d’une enquête, elle suit la piste d’un certain Vincent Keller, décédé en 2002 en Afghanistan. Elle découvre que ce dernier n’est pas mort, qu’il vit depuis 10 ans en totale réclusion et surtout le reconnaît comme celui lui ayant sauvé la vie. Il s’avère que, sous l’effet de la colère, Vincent se transforme en une bête enragée et incontrôlable. Catherine accepte de protéger son identité et son secret s’il l’aide à découvrir le meurtrier de sa mère. Tous deux entament alors une relation complexe et extrêmement dangereuse…

Bande Annonce

Mon Avis…

J’ai longtemps hésité avant de me lancer dans cette série et c’est finalement après avoir vu quelques épisodes sur W9 que j’ai été emballée. Du coup, j’ai regardé toute la saison en VO. Il s’agit en fait d’un reboot de la série des années 80 dont je ne me souviens que très vaguement (j’avais un an lors de sa 1ere diffusion…) suite au visionnage de rediffusion il y a fort fort longtemps. Pour commencer, il faut clarifier un point par rapport au titre et ce à quoi on s’attend. Quand on me dit « la belle et la bête », je pense en général à des histoires comme celle de Disney ou la version de Jean Marais alors que ce n’est pas vraiment le cas ici…

/!\ Attention risque de spoilers /!\

Un soir, Catherine (Kristin Kreuk) est témoin du meurtre de sa mère et échappe de peu à la mort grâce à l’intervention d’une mystérieuse bête… 10 ans plus tard, devenue détective pour la NYPD, son chemin recroise celui de la bête lors d’une enquête… Une « bête » qui se nomme Vincent (Jay Ryan) et qui est en fait un ancien soldat ayant subit des expériences médicales lors de son service. Une fois tous ces éléments connus et les bases de l’histoire posées, je pense que c’est à ce moment qu’il faut quelque part laisser de côté le titre de la série et le conte auquel il nous fait penser pour apprécier pleinement ce nouveau départ. C’est une version très moderne qui se déroule en plein cœur de New York, Catherine est une femme forte mais restant très touchée par le meurtre de sa mère même 10ans après et Vincent est une bête au sens propre du terme puisque depuis les expériences de l’armée, il a de l’ADN d’animal en lui et se transforme en véritable bête quand il a des émotions trop fortes (surtout la colère).

b3931_121717-beauty-and-the-beast-2012-beauty-and-the-beast-2012-poster

Honnêtement, j’ai dévoré cette 1ere saison. L’histoire est bien menée et pleine de suspense, j’avais souvent du mal à m’arrêter et j’en venais vite à regarder 3 ou 4 épisodes d’affilé. Le scénario est rempli de bonnes idées et n’a aucun temps morts. Ce qui est marrant c’est que certains éléments m’ont rappelé d’autres séries comme Dark Angel pour le côté société secrète et manipulation génétique ou Roswell pour l’histoire d’amour où la garçon est différent et la fille est prête à tout pour le protéger. Mais attention, pour moi ce n’est pas un point négatif bien au contraire…

J’aime beaucoup le casting, tous les personnages sont très attachants et en particulier le couple au centre de l’histoire. Kristin Kreuk qui joue Catherine est une actrice très douée que j’adore et que j’ai retrouvée avec grand plaisir. Mon seul problème a été d’arriver à ne plus voir en elle Lana Lang (son rôle dans Smallville), chose difficile après l’avoir vue dans ce rôle si longtemps… (La moitié de la saison a été nécessaire quand même). Pour ce qui est de Jay Ryan que je ne connaissais pas, eh bien il est fort charmant pour une bête! Il y a une alchimie indéniable entre les 2 acteurs qui donne une belle crédibilité au couple à l’écran. Cette histoire d’amour est dangereuse et pleine d’embuches, Catherine et Vincent ont des caractères bien trempés mais en étant ensemble ils arrivent à surmonter les épreuves et tout est raconté de façon assez réaliste au final et non comme un conte de fée.

Beauty-and-the-Beast-Episode-1-15-Any-Means-Possible-New-Promotional-kissing-photo-beauty-and-the-beast-cw-33733108-410-595

Je ne vais pas en dire plus car je ne veux pas vous gâcher le plaisir mais j’espère vous avoir donné envie de regarder! Cette série ne rentrera probablement pas dans les annales mais j’ai passé un excellent moment, l’histoire est prenante et j’ai eu un coup de cœur pour le couple Catherine/Vincent. D’ailleurs, après avoir fini la saison 1 en une semaine, j’ai directement enchaîné sur la 2èm et mon addiction s’aggrave… Mais je vous parlerais de la suite plus tard 🙂

Pour acheter les DVD c’est par ici…